Mincir naturellement pour garder un poids stable.

Votre objectif est d’être plus mince pour les vacances, ou d’être mince durablement et d’éviter l’effet yoyo?  Avant d’opter pour une perte de poids rapide et ses conséquences. Répondez à cette question: préférez-vous perdre vos kilos en trop pour les prochaines vacances et risquer de les reprendre? Ou préférez-vous perdre vos kilos graduellement mais pour toutes les vacances de votre vie?

Si vous préférez la deuxième solution, voici pour vous.

C’est bientôt l’été et beaucoup souhaitent être plus confortables avec leur corps, plus à l’aise face à  leur reflet dans le miroir et au regard des autres. D’autres veulent pouvoir jouer avec leurs enfants ou petit enfants, et vieillir en meilleure santé. C’est peut-être votre cas et c’est une très bonne chose. Mais, évitez de priver votre organisme de certaines nourritures, les résultats pourraient bien vous déplaire encore plus.

Considérez que mincir n’est qu’une étape.

Vous voulez mincir, alors autorisez-vous à changer durablement, sans privation, mais en équilibre. Ne faites pas de régime, changez de façon de vivre, en accumulant toutes les aides nécessaires. Clarifiez votre véritable objectif: comme vivre plus confortablement dans votre corps, vous reconnaître, exprimez vos valeurs, vivre plus longtemps en bonne santé…

Si votre objectif est d’accepter le regard des autres, de vous accepter vous-même , envisagez de travailler sur cela en accompagnement de votre démarche de mincir et de retrouver un style de vie plus salutaire.

Evitez absolument tout régime qui entraine une privation.

Evitez donc tout régime, à moins que votre médecin ou diététicien vous en fasse la recommandation suite à un diagnostic précis.

La règle, c’est de manger de tout dans les bonnes proportions, ou votre corps fera des réserves de ce dont vous l’avez privé. En conséquence, une privation vous fera mincir, mais vous reprendrez du poids dès que vous remangerez l’aliment qui a manqué un moment. C’est l’effet “yoyo”.

Passez à l’action maintenant, pas de restriction, mais de la gestion avisée. Alors faites-vous conseiller par votre médecin, diététicien. Si vous expérimentez un blocage complétez votre démarche en consultant un psychologue et/ou hypnothérapeute.

La règle c’est l’équilibre.

Le premier équilibre: c’est la quantité: le nombre de calories ingérées doit être égal au nombre de calories dépensées.

Le deuxième équilibre: c’est manger à chaque repas. Favorisez le repas de midi et le petit déjeuner, cela se répercutera sur votre repas du soir et donc votre sommeil (voir gérez le sommeil ci-dessous). Faites 3 ou 4 repas par jour, le goûter c’est bien, du moment que vous ne mangez pas ou peu de sucres rapides.

Le troisième équilibre: c’est celui des activités. De manière générale dormez huit heures, travaillez huit heures, et faites ce que vous avez à faire le reste du temps (cela inclut une activité physique régulière, vous nourrir, jouer…).

Le quatrième équilibre: mais non moins important, c’est l’équilibre nutritif: mangez de tout dans les quantités nécessaires. Cela peut impliquer d’avoir un rééquilibrage des oligo éléments ou des vitamines par votre diététicien ou naturopathe.  Evitez les aliments transformés et cuisinez (de plus, c’est plus économique). Autorisez vous des petits plaisirs de temps en temps. 

Vous méritez de profiter de temps libre

Pour vous aider, planifiez votre quotidien, réduisez votre charge mentale en demandant de l’aide à vos proches. Exprimez vos besoins, ne vous attendez pas à ce qu’ils soient compris sans les exprimer. Pour avoir plus de temps pour vous. Partagez les tâches avec votre compagnon ou compagne, vos enfants…

Si vous avez besoin d’un accompagnement vous vous libérerez de modes de fonctionnements qui ne vous conviennent plus, faites un travail sur vous même avec l’hypnothérapie.

Gérez votre sommeil.

Mal dormir dérègle le système hormonal et participe à la prise de poids. Pour mieux dormir: diminuez le stress dans votre vie, dormez à heures régulières, aérez votre chambre, réglez la température sur 18 degrés maximum dans la chambre.

Le sommeil est essentiel pour mincir et être en forme.

Si une hormone est déréglée toutes les hormones se dérèglent. 

Evitez la consommation d’alcool (qui est plus sucré que le sucre), cela perturbe le sommeil, et  il est toxique. Utiliser l’alcool pour se détendre, est un paradoxe, car le bénéfice sera toujours inférieur au coût en sommeil et sur la santé en général. Apprenez par exemple à vous détendre avec la respiration au carré, consultez un sophrologue ou un hypnothérapeute pour apprendre comment lâcher prise.

Perdez du poids, oui! Mais pas du muscle.

Toute perte de poids doit être une perte de masse graisseuse. Hors si vous vous privez, vous allez aussi perdre du muscle et ne reprendre que de la graisse. Accompagnez toujours votre objectif de perte de poids à une activité physique douce (natation, marche, vélo) et à la gestion du nombre de calories ingérées par jour. Votre diététicien vous aidera à vous éduquer,  si vous décidez de gérer votre façon de vous nourrir.

Vous pouvez mincir et le rester; adopter un nouveau style de vie

Vous pouvez mincir, raisonnablement et durablement. Faites-vous conseiller, évitez les régimes rapides et privatifs, équilibrez votre alimentation, aucun aliment n’est proscrit.

Faites un bilan médical et hormonal.

Assurez-vous d’avoir un sommeil de qualité pour pouvoir mincir.

Adoptez un programme de vie, mangez à heures fixes, dormez à heures fixes.

Faites une activité physique pour maintenir votre masse musculaire ou l’augmenter si nécessaire.

Et surtout prenez du temps pour vous, vous le méritez bien.

Faites une chose à la fois et soyez dans le moment présent.

Manger devant la télévision vous dissocie de vos sensations, cela vous incite à manger sans vous en rendre compte. En général plus vite, et donc ne vous permet pas d’en profiter, d’où l’insatisfaction.

Manger en prenant le temps de respirer, de mastiquer et de déguster chaque aliment.

Prenez 20 minutes pour manger, le temps nécessaire à votre cerveau pour générer naturellement la sensation de satiété. Sans quoi en mangeant trop vite lorsque la satiété vient nous avons mangé plus que nécessaire et nous nous sentons trop plein.

Le stress facteur de surpoids

Le stress est bien sûr un des facteurs de la prise de poids. Le stress est une bonne chose à court terme, mais lorsque c’est une tendance, il s’agit d’un déséquilibre et vous devez agir pour changer quelque chose pour retrouver un équilibre et donc du bien être.

Si la solution rapide de consommer du sucre parait aider à compenser, ce n’est qu’un leurre momentané qui se répercute sur vos hanches.

Ne mangez pas pas vos émotions. Vous pouvez apprendre à orienter votre pensée pour être plus calme et créer vos pensées positives. Pour cela contactez moi.

Vous avez lu jusqu’ici.

Félicitations, vous faites partie des personnes à forte motivation . Pour vous accompagner vous pouvez faire un travail sur vous- même et apprendre comment passer en mode détente à volonté.

L’acteur, l’actrice c’est vous, et ce sont vos actions qui feront la différence. Alors agissez, une étapes à la fois, et donnez vous du temps.

Agissez maintenant!

Contactez votre médecin et contactez-moi pour prendre rendez vous et commencer votre transformation durable.

Eric Beaudonnat

A propos de l’auteur: Eric Beaudonnat est hypnothérapeute, spécialiste de l’hypnose en complément de la médecine et de la préparation mentale. Formé à l’Hypnotherapy Academy of America, Eric Beaudonnat transmet et s’engage pour que les personnes découvrent leur vraie nature et leurs potentiels illimités pour créer des solutions de vie positives, et atteignent leurs objectifs.

Photo by Edgar Castrejon